Ces seniors qui choisissent la colocation comme mode de vie.

« Femme, 65 ans, retraitée très sérieuse cherche colocataire. Accepte chien ou chat. »

 

Ce type d’annonce que l’on rencontre de plus en plus fréquemment sur notre site de colocation nous a poussés à étudier plus en détail le phénomène de la colocation chez les plus âgés.

Autrefois le fait des jeunes étudiants et plus récemment des jeunes travailleurs, la colocation est aujourd’hui de plus en plus prisée par les seniors. Entre indépendance et solitude, le mode de vie de ces derniers connait aujourd’hui des transformations profondes.shutterstock_191916920

+47 % de 40 ans et plus à la recherche de colocation en 2 ans

La hausse des coûts de l’immobilier ainsi que le sentiment d’un fossé de plus en plus grand entre les générations pousse les retraités à se tourner vers la colocation comme mode de vie. Appartager.com, le premier portail de colocation en France, note une croissance de plus de 47 % des personnes de plus de 40 ans et plus à la recherche de colocataires. Et cette tendance est également bien présente chez les 60+ !shutterstock_191916884

Briser la solitude: Colocation et amitié

« Vous allez rire, au départ je ne voulais absolument pas être avec des jeunes. Mais après un an passé avec deux sexagénaires comme moi, j’ai vite changé d’idée ! Maintenant, devinez quoi ? Je vis avec deux formidables jeunes de 19 et 27 ans. Je les adore ! »

Briser la solitude, tel est le motif cité par la majorité des personnes du troisième âge. C’est pourquoi elles privilégient en particulier des colocations de longue durée.

La volonté de partager est le moteur de la colocation chez les plus de 60 ans. Souvent seuls, veufs ou séparés et loin de leur famille, ces personnes âgées voient dans la colocation un moyen de recréer un tissu social.shutterstock_143899060

Une meilleure qualité de vie grâce à la colocation

« Il faut l’avouer, vivre seule dans une grande maison n’aide pas à subvenir aux besoins de tous les jours. J’ai donc commencé ma première colocation dans un but financier, mais aussi par curiosité. »

Avec la crise actuelle, la colocation est aussi un moyen pour les personnes seules de compléter leur retraite avec le complément de loyer payé par le colocataire.

Souvent seuls dans de grands appartements, les seniors qui mettent une partie de leur logement à disposition d’une autre personne trouvent par la colocation le moyen de diminuer leurs frais en partageant les charges.

Au-delà du simple point de vue économique, la colocation c’est aussi le moyen de partager, de discuter, d’apprendre, de faire des repas à plusieurs. Tous ces petits plaisirs de la vie qui se retrouvent dans la colocation et que les seniors veulent continuer à partager. C’est ce qu’on appelle la formule amicale.

 

Colocation et aide à domicile

« Cherche une dame (60 ans environ, idéal retraitée) pour s’occuper d’une personne âgée (femme valide) ménage, repas, repassage ».

Pour accompagner les personnes en fin de vie, certains de nos membres proposent un logement gratuit contre services. Ces cas restent certes rares mais sont une très bonne alternative aux maisons de retraite, en permettant aux personnes âgées de rester dans leur foyer. C’est ce qu’on appelle la formule active.shutterstock_143899111

Un gage de sécurité

Vivre avec un(e) colocataire est sécurisant. Les seniors sont la cible privilégiée des voleurs et cambrioleurs. En cas d’absence ou lors d’un départ en vacances de l’un des colocataires, il reste toujours une personne au domicile, ce qui diminue considérablement les risques de vols.

Enfin dans l’hypothèse d’une chute ou encore d’un accident, avoir une personne à ses cotes dès les premiers instants peut se révéler vital, la colocation est donc clairement un gage de sécurité pour nos membres seniors.

En savoir plus sur la colocation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée