Comment réduire sa consommation d’énergie en colocation ?

Rendre le sourire à son compte en banque et aider la planète, c’est le double intérêt de faire des économies d’énergie. Et en colocation ? Elles peuvent être encore plus spectaculaires. L’union fait la force !

shutterstock_326321531

Règle n°1 : Traquez les mangeurs d’énergie

Les mangeurs d’énergie, ce sont tous ces appareils gloutons qui consomment dix fois plus qu’ils ne le devraient, et sont passés maîtres dans l’art de la dissimulation. Dans le désordre :

  • Les ampoules halogènes : ce sont celles qui consomment le plus. A éradiquer, sans pitié.
  • Les chargeurs éternellement branchés : …Alors que toutes les batteries de la colocation sont au vert.
  • Les abat-jours épais : et qui diminuent donc dramatiquement l’efficacité de vos ampoules !
  • Les appareils électriques en veille : ordinateurs, chaîne hi-fi, télévision,…
  • Le robinet qui goutte : non seulement il est agaçant, mais il fait monter en flèche votre consommation d’eau.
  • Les radiateurs poussés au maximum, même par beau temps : non seulement ce n’est pas sain, mais votre budget énergétique s’en trouve multiplié !

shutterstock_130427690

Règle n°2 : Achetez malin

Votre prochain lave-linge sera eco-friendly, votre lave-vaisselle, classé A++… Vous l’aurez compris, les économies d’énergie se réalisent dès votre visite au magasin d’électro-ménager. Apprenez à lire les étiquettes d’évaluation énergétique pour repérer les champions dans leur catégorie.

Il peut s’avérer ingénieux d’équiper la colocation en petits objets pratiques (et pas chers) pour économiser de l’énergie : multiprises avec interrupteurs pour éteindre plusieurs appareils en même temps quand ils ne sont pas utilisés, mousseurs pour les robinets, ampoules à économie d’énergie, rideaux épais pour isoler vos fenêtres quand le froid revient… Etablissez une liste avec vos colocataires en vous fixant un budget.

shutterstock_258806216

Règle n°3 : Etablissez des règles de vie commune

Vous pouvez décider de réunir tous vos colocataires autour de la table pour fixer ensemble les moyens de réduire votre facture énergétique. En décidant par exemple de limiter la douche du matin à 5 minutes, d’éteindre systématiquement les lumières dans les pièces inoccupées, d’aérer les pièces à tour de rôle, ou d’éviter de mettre des plats encore chaud au frigo !

 

Autant de règles simples qui font la différence. Affichez-les dans votre pièce de vie commune et n’hésitez pas à les rappeler aux réfractaires. Vivre en colocation représente déjà une économie d’énergie, et vous avez tout à gagner en poursuivant vos efforts !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée