Ma ville, ma coloc’ : spécial Lyon

Que cela soit pour les études, le travail ou pour ses fameux bouchons, vous avez décidé de mettre le cap sur Lyon. Ville historique de commerce, carrefour géographique, la capitale des Gaules n’en reste pas moins une métropole festive, bien connue pour sa Fête des Lumières ou encore sa Biennale de la Danse.

Neufs arrondissements, une soixantaine de quartiers aux influences et aux ambiances très variées : où chercher sa nouvelle colocation ? Voici qui devrait vous aider !

 

Les Pentes de la Croix-Rousse

Vous rêvez d’un Lyon pittoresque, avec des rues escarpées (le quartier ne s’appelle pas les Pentes pour rien !), des cafés intimistes et les fameuses traboules, ces passages entre immeubles, parfois couverts et constitués de volées d’escaliers ? Ne cherchez plus, c’est ici que vous devez poser vos bagages.

Depuis plusieurs années, le quartier des Pentes connaît un nouveau souffle, avec la rénovation de son immobilier, l’arrivée de nouvelles entreprises qui y développent l’économie, et la transformation des espaces publiques. Vous y trouverez aussi plusieurs vestiges de l’époque romaine, comme ceux de l’amphithéâtre antique des trois Gaules ou de la voie romaine qui reliait autrefois Lyon à l’Allemagne.

Le prix pour se loger en colocation dans ce village dans la ville ? Aux alentours de 430€ par mois.

 

La Guillotière

Autrefois considéré comme la “porte d’entrée” à l’Est de Lyon, la Guillotière a conservé son aspect cosmopolite, avec une grande mixité sociale et ethnique. Aujourd’hui en pleine mutation, il accueille de plus en plus d’épiceries équitables, bars branchés et autres cabinets d’architecte. Et pourtant, au milieu de cette multiplication d’endroits “tendance”, vous pourrez vous promener de rue en rue au cœur de quartiers chinois, arabes, afro-antillais, etc.

Essentiellement situé dans la moitié nord du 7ème arrondissement et le sud-est du 3ème arrondissement de Lyon, la Guillotière est un quartier vivant, un peu trop parfois aux goûts de certains. Mais ses loyers modérés et sa proximité avec les universités Lyon 2 et Lyon 3 en font un emplacement de choix pour les étudiants.

Pour une chambre à la Guillotière, comptez en moyenne 370€ par mois.

 

Les Gratte-Ciel

Techniquement, aux Gratte-Ciel, on n’est pas à Lyon. Le quartier se situe en effet à Villeurbanne, en périphérie proche de la capitale des Gaules. Bien desservi par les transports, vous y bénéficierez toutefois de tous les avantages culturels, associatifs, sportifs, etc. qui font de ce quartier un excellent compromis entre la “grande ville” – trop chère – et la ville dortoir de banlieue.

Et pour cause ! Les Gratte-Ciel résultent de l’idée folle du maire de Villeurbanne dans les années 1930 : repenser toute une ville autour d’un nouveau centre, avec tous les logements, équipements culturels et sociaux, commerces, services publics, etc. en adéquation avec les populations ouvrières qui y vivaient à l’époque. Les temps ont changé, mais l’idée est restée !

Pour habiter à plusieurs dans le centre-ville de Villeurbanne, vous devrez débourser 350€ en moyenne.

 

Que vous décidiez d’habiter dans un de ces quartiers ou ailleurs dans la ville, pensez à nous une fois que vous serez installé : on adoooore les coussins de Lyon 🙂

4 Discussions on
“Ma ville, ma coloc’ : spécial Lyon”
    • Bonjour Jessica
      je suis jeune étudiand en master 1 droit International Public .Je désir être ta colococ.Je me rendrai disponible en moi de septembre.
      Cordialement

  • Cet article me conforte dans le choix de cette ville !
    Je reviens en décembre 2015 de l’île de la Réunion où j’y ai passé prés de 5 ans. Problème, le travail est une espèce en extinction. Durant ces années, je me suis beaucoup isolé et j’aimerai couper cet isolement par une aventure en colocation.
    Le Problème pour moi, c’est que je reviens accompagné de mon fidèle compagnon Loï, un adorable chien et ses deux copines félines, Ticaz Iva et Choubakah.

    Je n’ai pas forcément beaucoup d’argent à mon arrivée, mais je suis prêt à donner 250 à 300€pour être accueillie dans un premier temps afin de partir a la recherche d’un emploi de fleuriste plus sereinement.
    Je participerai au tâche ménagère, aux courses et tout autres besoins…

    Pour plus de renseignement, contactez moi au 06 93 94 55 71.

    A + Jérémy

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée