Paris, Bordeaux ou Lille : quelle est la pire des villes pour la colocation ?

 

Paris, Bordeaux et Lille figurent en tête du palmarès des villes les plus populaires pour les colocations. Mais si les choix étudiants et les recherches d’emploi conduisent chaque année des centaines de milliers de nouveaux colocs dans ces métropoles, tous ne seront pas logés à la même enseigne. Prix des loyers, qualité de vie, région d’accueil : on désigne la pire des villes pour habiter en coloc en évitant les préjugés.

shutterstock_155784854

Le prix des loyers en colocation

Inutile de se voiler la face : la colocation est avant tout une façon de se loger à moindre frais. Entrons donc immédiatement dans le vif du sujet en comparant les loyers proposés en colocation.

En France, une chambre dans une colocation vous coûtera en moyenne 469€ par mois selon le dernier baromètre d’Appartager.com. Paris caracole en tête des villes les plus chères, avec un loyer moyen de 577€. À Bordeaux, les prix sont nettement plus intéressants. Si vous choisissez d’habiter en colocation à 2 dans un T3, comptez 400€ par mois. Mais si vous emménagez à 4 dans un T5, les loyers chutent à 284€. À Lille, le prix moyen des loyers en colocation tourne autour de 400€.

 

Verdict : Sorry Paris.

shutterstock_404478481

Le marché de la colocation

Les yeux rivés sur votre écran, vous faites défiler les annonces de colocation. Un appart attire votre attention : bien situé, confortable, des colocs apparemment sympathiques. Vous décrochez le téléphone et vous appelez. Une affaire déjà conclue ?

 

À Lyon, il y a de grandes chances. Fidèle à sa tradition d’hospitalité, la capitale des Hauts-de-France compte 12 locataires potentiels par offre de chambre en colocation. À Paris, le marché de la colocation est à peine plus tendu avec 9 demandes par chambre disponible, vous devriez trouver assez facilement. Les choses se compliquent à Bordeaux. La belle voisine du bassin d’Arcachon est populaire : chaque chambre attire environ 20 candidats, soit deux fois plus qu’à Paris. Patience, abnégation et chance y seront donc vos atouts tutélaires.

Verdict : désolé Bordeaux, c’est la vie.

  

Le coût de la vie en colocation

C’est bien joli d’avoir un toit au-dessus de la tête. Mais il faut aussi manger, se déplacer, se soigner… Où se situent Paris, Bordeaux et Lille dans le classement des villes les plus chères en France ?

Encore une fois, Paris affiche un coût de vie bien plus élevé que ses cousines de province. Une étude récente de l’INSEE estime que l’alimentation et les transports coûteront en moyenne 6% de plus aux colocataires habitant Paris. Côté consultations médicales, les Parisiens paieront 12% de plus qu’en province. En 2015, le budget mensuel d’un étudiant à Paris s’élevait à 1124€.

 

Verdict : Paris, peut mieux faire.

 

Le cadre de vie

Comment choisir, parmi trois villes classées totalement ou partiellement au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la « pire » d’entre elles ? Le dilemme est cornélien.

 

D’un côté, Lille, sa Grand-Place, son Beffroi et son Palais des Beaux-Arts. De l’autre, Bordeaux, sa place de la Bourse, sa cathédrale Saint-André et sa Tour Pey-Berland. Au milieu, Paris, la Ville-Lumière, ses Grands boulevards, ses quais de Seine et ses monuments connus dans le monde entier. Dans les trois villes, les sorties entre colocs prennent des allures de promenades dans un musée à ciel ouvert.

 

Verdict : Joker !

shutterstock_435636505

Et les week-ends entre colocs ?

Embarquer entre colocs pour une aventure à l’extérieur de la ville, c’est quand même le rêve. Paris, Lille et Bordeaux comptent chacune un aéroport international : nous avons donc décidé de nous intéresser aux escapades accessibles en voiture à moins de deux heures du centre-ville.

 

À moins de deux heures de route de Bordeaux, les occasions sont nombreuses. Êtes-vous plutôt station balnéaire à Arcachon, arrière-pays le long de la Dordogne ou route des vins dans l’Entre-deux-mers ? Après tout, qui a dit qu’il fallait choisir ?

 

En partant du centre-ville de Paris en fin d’après-midi, vous arriverez en soirée en Normandie, en forêt de Rambouillet, en Bourgogne ou encore au château de Chantilly au cœur de la Picardie. Que demander de plus ?

 

Au départ de Lille, à vous les plages du Nord parfaites pour le char à voile, les bars de Bruxelles, les canaux romantiques de Bruges et les randonnées dans les Ardennes. Les possibilités sont plus limitées qu’autour de Paris et de Bordeaux, mais consolez-vous : Londres n’est qu’à 4 heures de route.

 

Verdict : Lille, pardonne-nous.

 

Verdict final : À défaut d’être la pire ville pour vivre en colocation, Paris est la plus chère. Mais pas d’inquiétude : d’après l’INSEE, il paraît que les salaires y sont également plus élevés…

1 Discussion on “Paris, Bordeaux ou Lille : quelle est la pire des villes pour la colocation ?”
  • bonjour

    merci pour cet article, tres intéressant ! j’aimerais savoir quelles sont vos sources pour les informations de “12 locataires potentiels par offre de chambre en colocation” ? merci

    Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée