On a testé pour vous… la bouche vs. le Post-it vs. le smartphone quand j’ai avancé de l’argent pour les courses

Souvenez-vous, il y a peu, nous vous proposions le premier test de notre saga la bouche vs. le Post-it vs. le smartphone : quand il reste un truc à finir dans le frigo, le Post-it était sorti grand gagnant. Vous en voulez encore ? Ca tombe bien, on a la suite ! Lequel des trois remportera cette fois-ci la bataille, quand j’ai avancé l’argent des courses ?

La situation : le frigo est vide depuis trois jours, hier soir on a fini la dernière boîte de raviolis, et la réserve de papier toilette se limitait ce matin à trois pauvres feuilles autour d’un unique rouleau. En rentrant du boulot, je décide donc de passer par le Monop’. Allégée de 54,35€, je ressors avec deux sacs bien remplis.

 

La bouche

En rentrant à la coloc, je lance un joyeux : « J’ai fait les courses, y’en pour 50 et des brouettes. Quelqu’un m’aide à tout ranger ? ». Du fond du couloir, j’entends Coloc1 : « Ca fait combien divisé par trois ? ». Puis la vois passer la porte de l’appart en trombe, et depuis l’escalier : « Tu me diras ça demain, j’dois y aller là ! ». Coloc2, lui, n’a pas la monnaie, « mais j’irai au distributeur demain, tu me rappelleras ? ».

Trois jours après, j’ai perdu le ticket de caisse, je me souviens bien des 50 mais pas des brouettes. « T’inquiète, on fera les prochaines courses. L’un dans l’autre, ça devrait s’équilibrer au final », me lancent en chœur Coloc1&2. La bouche, c’est tout dans l’à peu près en fait.

 

Le Post-it

En rentrant à la coloc, je lance un joyeux : « J’ai fait les courses, y’en pour 50 et des brouettes. Quelqu’un m’aide à tout ranger ? ». Du fond du couloir, j’entends Coloc1 : « Tu notes sur le Post-it ? ». Puis la vois passer la porte de l’appart en trombe, et depuis l’escalier : « C’est le vert, le rose c’est celui du mois dernier ! J’vous laisse, j’dois y aller là ! ». Coloc2 corrige : « Nan, j’avais fait des ratures sur le vert, j’ai tout recopié sur un rose ».

Résultat des courses, personne ne sait qui a noté quoi ni où. Plusieurs Post-it de couleurs diverses et variées trônent sur et sous le frigo. Certains comportent des chiffres mais également des morceaux de listes de course. « Boh oublie… L’un dans l’autre, ça devrait s’équilibrer au final », conclut Coloc2. Pas très fiable, le Post-it !

 

Le smartphone

En attendant ma monnaie à la caisse du Monop’, je sors mon smartphone et me connecte à l’appli Tricount. J’enregistre à mon nom les 54,35€ dépensés. Comme Coloc1&2 font de même de leur côté, l’appli connaît toutes nos dépenses et calcule automatiquement et en temps réel qui doit combien à qui pour équilibrer. A la fin de chaque mois, on se rembourse et on remet les compteurs à zéro.

En rentrant à la coloc, je lance un joyeux : « J’ai fait les courses, y’en pour 50 et des brouettes, j’ai mis dans Tricount. Quelqu’un m’aide à tout ranger ? ». Du fond du couloir, j’entends Coloc1 : « Cool, merci ! ». Puis la vois passer la porte de l’appart en trombe, et depuis l’escalier : « Mais j’dois y aller là ! ». Coloc2 arrive dans la cuisine et pose sa main sur les sacs : « Laisse, t’as déjà fait les courses, je m’occupe du reste. »

 

Dans la battle de l’argent avancé pour les courses, le vainqueur est donc le smartphone ! Et rendez-vous bientôt pour la prochaine édition de notre « On a testé pour vous… la bouche vs. le Post-it vs. le smartphone » !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée